Jérémie Mocquard

A l'issue de ses études en Histoire de l'Art à Rennes 2, Jérémie Mocquard s'interresse à la place des publics éloignés des biens artistiques et culturels. Il intègre en 2002 l'association Espoir Morbihan en tant qu'intervenant culturel auprès de personnes porteuses de handicap mental durant une année.

Il rejoint l'équipe de Très Tôt Théâtre de 2003 à 2009 où il développe notamment la programmation de « TATA dans la Rue », extension du festival « Théâtre A Tout Age » dans l'espace publique à Quimper.

 

Il co-fonde le Collectif de la Meute avec Matthieu Dorval en 2010, au sein duquel il développe des actions artistiques sur les territoires de Douarnenez et de Pont l'Abbé dans le Finistère. Véritable laboratoire où se mèlent rencontres entre arts plastiques, musique, poésie, cinéma, arts numériques ou encore arts culinaires, le collectif questionne et investi avec joie les espaces urbains ou l'intimité des foyers chez l'habitant.

En 2014, la création de la « Bulle d'air » en collaboration avec le collectif allemand Raumlabor Berlin, étend le champ d'expérimentations du collectif sur la scène nationale. Oeuvre hybride à la croisée des arts plastiques et de l'architeccture gonflable, cette création se joue aussi comme receptable d'oeuvres musicales et visuelles tant les possibilités d'activation de la Bulle sont possibles en dialogues avec d'autres langages artistiques. Il est co-auteur du projet « Lumières », création arts numériques sur la Bulle, présenté au domaine de Trévarez en 2014.

 

Jérémie Mocquard apporte son regard régulièrement sur la création de spectacle de jeunes compagnies : « Le Marché de la Carcasse » (cie L'Affaire Foraine, arts de rue), « Le Papalagui » (Cie les Singes Hurleurs, théâtre de marionnette), « Exploit » (Pauline Simon, danse contemporaine, 1er prix concours Danse Elargie), « Les Visites décalées » (Cie Gigot Bitume, arts de rue), « Ilôts » (Gildas Bitout et Laurent Cadillac, installation performée).

 

Il travaille en 2016 à l'écriture de deux projets : la création d'un spectacle dans l'espace publique « Mais où est François Bitout ? » avec la Cie Gigot Bitume et « Le Révélateur », en collaboration avec le groupe ZUR.

 

Parallèlement, il est co-programmateur du Triskell, salle de spectacles à Pont l'Abbé, depuis 2011.